Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 14:18

57ème CONCOURS DES VINS A ORANGE

Dans la salle salle Alphonse Daudet d'Orange, les quelque 150 tables installées étaient couvertes d'échantillons de vins rouge, rosé ou blanc. Non pas que les 600 dégustateurs se sont adonnés à la boisson, mais tous étaient là en qualité de membres du jury de la 57ème édition du concours des vins sous la responsabilité de Anne Mouralis-Coulon, directrice de la manifestation.
On leur demandait de distinguer et qualifier les 2900 échantillons provenant de 430 caves, négociants ou vignerons de la vallée du Rhône.Selon la règle établie, le quota de médailles ne peut dépasser 20% des échantillons présentés.

767 médailles attribuées.

Sur tous les produits présentés, 51 ont obtenu la médaille d'or avec félicitation du jury, 261 médailles d'or ont été attribuées contre 296 médailles d'argent et 159 médailles de bronze. 767 médailles ont donc été décernées par le jury du concours des vins d'Orange.
Il est composé pour un tiers par des professionnels de la filière viticole, un tiers par des professionnels hors région et le derniers tiers par des consommateurs avertis.

Domaine de BEAURENARD

Médailles d'or avec félicitation du Jury : * AOC Châteauneuf du Pape Rouge 2008 *


Aprés une première partie consacrée à la dégustation des nombreux vins de la vallée du Rhône, qui s'est déroulée durant toute la matinée à l'espace Alphonse Daudet afin de déterminer les principaux lauréats, le comité d'organisation du concours des vins d'Orange avait convié l'ensemble des dégusateurs et diverses personnalités du monde viticole, à la salle Dufays, de Châteauneuf du Pape, pour participer au repas de gala et à la proclamation des résultats.

"Une première délocalisation dans un village emblématique des vins de la Vallée du Rhône, que nous réitérerons certainement l'année prochaine", à déclaré Anne Mouralis-Coulon, la directrice du concours, après avoir remercié les instances locales, notamment les vignerons de l'appellation.
Une manifestation qui toutefois restera toujours " le concours des vins d'Orange" a tenu à préciser Monique Archambaud, la présidente déléguée.

Aprés la dégustation apéritive de vins blancs de Châteauneuf du Pape en présence des vignerons, les 520 convives présents ont pu apprécier le repas préparé par l'union de quatre chefs étoilés "amitiés gourmandes".
Un déjeuner au cours duquel l'Echansonnerie des papes a procédé à l'intronisation de trois personnalités, suivi de la présentation et dégustation des bruts de cuve 2008 par la fédération des syndicats de producteurs de Châteauneuf du Pape.

Repost 0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 10:51

Le Domaine de Beaurenard va réaliser une expérience unique ! :

Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !

 

Retrouvez le protocole de dégustation expliqué en détail sur la première dégustation : lien

Retrouvez tous les articles sur cette expérience unique : lien

Dégustation du 29/01/2009 (5ème)

Pression 1015,1 hpa ;  t°pièce 20°C ;  t° du vin 18°C

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2006

Couleur

Très belle robe pourpre aux reflets violacés. Belle intensité. La robe évolue avec des reflets rouges laissant augurer d'une évolution lente.

Nez

Expressif, beaucoup de fruits avec des notes de myrtille et de framboise, des notes de cassis, tout sur le fruit. Grande finesse, une belle expression, acquiert aussi des notes de laurier et de garrigues.

Bouche

Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Encore très jeune, il commence à s’ajouter une belle complexité avec du relief en plus et une grande puissance.
Des pointes de cacao en bouche.

Impression générale

Un vin très fougueux, dans toute sa jeunesse avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse. Commence à s'assagir et à se complexifier.

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un beau plateau de charcuteries, une côte de bœuf et toute viande rouge., belle évolution depuis octobre avec des arômes typés d'un grand Chateauneuf. 

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2005

Couleur

Robe rouge aux reflets vermillon identique à la dégustation de janvier 2008, en 1 an la robe a trés peu évolué Belle couleur rubis.

Nez

Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d’épices, caractéristique du cépage grenache. Déjà bien ouvert. Beaucoup de fleurs de la garrigue, toujours très aromatique, se referme un petit peu et semble rajeunir en même temps..

Bouche

Déjà bien ouverte  avec cette typicité d’un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d’épices, un peu de figue, du laurier et aussi du cacao, le tout avec une belle puissance et une grande harmonie, semble être dans une phase plus fermée. 

Impression générale

Ce vin est dans une très belle phase d’ouverture sans avoir du tout les premières notes de vieillissement (cuir saveurs d’automne). Belle longueur en bouche. Se rajoute une belle homogénéité ; le carafage est à nouveau conseillé de façon à recouvrir (grande différence entre les 2)

Accord

Très bien sur du faux-filet, du chevreuil et du magret…
Déjà excellent à boirese goûte merveilleusement bien, commence à se refermer ce qui nécessite absolument de le carafer.

 

 

 

 

Châteauneuf-du-pape "Boisrenard" rouge 2005

Couleur

Robe foncée pourpre aux reflets violacés. Grande intensité colorante, pas de différence/ janvier 2008.

Nez

Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco ; le boisé demeure discret et bien intégré. Il est particulièrement élégant.

Bouche

Structure particulièrement imposante adossée d’une belle complexité avec des notes fines de boisé et beaucoup de fruits (cerise noire) et d’épices. Grande puissance
Grand équilibre entre le bois et le fruit. Encore trés jeune.

Impression générale

De très grandes caudalies, un grand vin d’avenir. Encore trop tôt pour l’ouvrir, vin très jeune, toujours très jeune

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un plat épicé comme un tagine d’agneau ou du sanglier, mais est à l’orée de ce qu’il va donner ; évolue particulièrement lentement ce qui est la caractéristique d’un grand vin et d’un grand millésime. Depuis 1 an n'a pratiquement pas évolué.

 

Repost 0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 08:54


92 – 95

2007 Domaine de Beaurenard Châteauneuf du Pape Cuvée Boisrenard

Deep red. Captivating bouquet of sexy Christmas spices, black raspberry, vanilla bean and cola. Lush and strikingly, concentrated, offering precise red and dark berry flavors, tangy mineral snap and a jolt of candied flowers on the back. Very suave wine with outstanding finishing clarity and punch.

  

92

2006 Domaine de Beaurenard Châteauneuf du Pape Cuvée Boisrenard

($92) Vivid red. Sexy scents of black raspberry, minerals and rose. Nervy strawberry and raspberry flavors are impressively concentrated and focused, gaining richness with air. The finish is invitingly juicy, with lingering red fruit flavors. (Various importers, including Lauber Imports, New York NY)

 

89-92

2007 Domaine de Beaurenard Châteauneuf du Pape

Deep, bright red. Seductively perfumed aromas of raspberry, cherry-cola and baking spices; smells like a sexy New World pinot noir. Velvety red berry flavors show very good depth and sweetness, with bracing minerality lending urgency. Finishes sweet, focused and juicy, with a repeating note of raspberry. I could drink this now.

 

 

Repost 0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 13:32


Recette d’Alain PASSARD

Chef de L’Arpège

84, rue de Varenne, Paris 7 



Aiguillettes de racines au citron

Préparation : 30 min
 
Cuisson : 20 min


Pour 4 personnes

* 2 beaux rutabagas

* 4 topinambours

* 12 jeunes salsifis jaune ivoire

* 4 petits citrons non traités

* 4 branches de cerfeuil

* 40 g de beurre salé

* Huile de noisette

* Fleur de sel de Guérande

* Poivre du moulin.

 

Réalisation

* Sous l’eau froide, brossez vigoureusement les rutabagas ; avec douceur les topinambours ;soigneusement les salsifis. Essuyez ces légumes dans du papier absorbant. Rincez les citrons. Rincez et effeuillez les branches de cerfeuil.

 

* Coupez les rutabagas et les topinambours dans le sens de la hauteur pour obtenir des aiguillettes d’environ 1 cm d’épaisseur. Coupez les salsifis en deux dans le sens de la longueur. A l’aide d’un économe, prélevez un ruban de zeste sur chaque citron, sans le détacher.

 

* Dans un grand poêlon, chauffez le beurre salé sur très feu doux. Déposez les aiguillettes de rutabagas et de topinambours, les demi-salsifis côté chair et les citrons. Laissez compoter 10 min jusqu’à ce que les légumes prennent une jolie couleur caramélisée. Retournez-les, arrosez avec le beurre de cuisson et laissez cuire 10 min encore.

 

*Répartissez les légumes sur quatre assiettes de service. Chauffez le poêlon sur feu vif. Ajoutez 2 c.à soupe et quelques gouttes d’huile de noisette et grattez les sucs de cuisson. Laissez fumer 30 sec. Récupérer ce jus de cuisson, arrosez-en les légumes. Parsemez de fleur de sel et de feuilles de cerfeuil. Donnez un tour de moulin à poivre. Servez.

 

 

Bouteilles en accord parfait

 

AOC CHATEAUNEUF DU PAPE

Cuvée Boisrenard Blanc, 2005 (39€)

Paul Coulon et Fils

Ce domaine nous a habitués au meilleur. On retrouve un vin opulent et puissant qui offre une bouche à la trame dense et suave. Par sa belle palette de cépages, avec une dominante de clairette, roussane et marsane, la complexité aromatique offre aussi un beau duo avec une poêlée de saint jacques.

 

 

 

 

Repost 0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 10:39




FOCUS ON CHATEAUNEUF DU PAPE

The Excellent 2006s and Vintage of a Lifetime 2007s

By Robert M. Parker, Jr.

 

 

 


    2007 – Throughout the southern Rhône, 2007 is the greatest vintage I have tasted in my thirty years working in that region. In a future issue, my enthusiastic notes about Gigondas, Vacqueras, and the other Côtes du Rhônes will be published. Nearly every producer has attained largely unprecedented levels of quality. Moreover, the vintage is remarkably consistent from top ti bottom.

As for Châteauneuf du Ppape, that appellation has had an unprecedented succession of superlative vintages. Forgetting the historic washout in 2002, every vintage between 1998 and 2007 has had both high quality and something different to offer stylistically. Where does 2007 fit. Think of 2007 as a hypothetical blend of an opulent, powerful, sumptuous years such as 1990, and a cooler drought vintage such as 2001. The cool weather and the remarkable three weeks of Mistral in September that concentrated the grapes without any spikes of high heat appears to have given the 2007s an aromatic dimension and freshness that I have rarely witnessed.Combine that with wines that are substantial, powerful, and relatively high in alcohol, with super depth of fruit! These are very aromatic wines of great concentration, freshness, laser-like focus, and amazing purity as well as depth. It is the vintage of my lifetime for this region, and I don’t say that lightly. These 2007s will also be very long-lived given their extraordinary balance.

In terms of climate, it was a cooler than normal vintage, and Châteauneuf du Ppape experienced a severe drought between late spring and the end of september. This ,plus the three weeks of Mistral, and the lack of any heat spells concentrated the grapes to extraordinary levels, and also provided the remarkable aromatic profiles and stunning freshness and vibrancy found in the 2007s.

 

    2006 -  As I indicated last years, this vintage has turned out significantly better than I had initially expected. It  is also an exceptional vintage for the white wines. The reds are fullbodieed, charming, and fruity, with relatively low acidity and ripe tannin. They are in total contrast to the behemoth, massive 2005s, but because of their terrific balance, immediate accessibility, purity, and superb aromatic profiles, this will be an underrated vintage, especially since it is stuck between the bigger, more muscular, masculine 2005s and the historic 2007s.The 2006s are fruit-forward and charming and the finest efforts are stunning. I believe they will age much longer than many people suspect given their intrinsic equilibrium/harmony.


 

 

CHATEAU DE BEAURENARD   2007   CHATEAUNEUF DU PAPE                                                       (not yet released)  RED  (88-91)

CHATEAU DE BEAURENARD   2006   CHATEAUNEUF DU PAPE                                                                ($50.00)      RED         88

CHATEAU DE BEAURENARD   2007   CHATEAUNEUF DU PAPE CUVEE BOISRENARD                  (not yet released)  RED  (90-94)

CHATEAU DE BEAURENARD   2006   CHATEAUNEUF DU PAPE CUVEE BOISRENARD                          ($85.00)       RED         92

CHATEAU DE BEAURENARD   2007   COTES DU RHONE                                                                            ($16.00)       RED         85

CHATEAU DE BEAURENARD   2007   COTES DU RHONE VILLAGES RASTEAU                              (not yet released)    RED        88

CHATEAU DE BEAURENARD   2007   COTES DU RHONE VILLAGES RASTEAU ARGILES BLEUE     ($28.00)       RED         90

 

 


     One of the oldest estate bottlers of Châteauneuf du Pape, the Coulon family boasts an extraordinary track record of making wine. They were one of the first to offer a luxury cuvée, called Boisrenard.

The Châteauneuf du Pape (a blend of 70% Grenache, 10% Mourvèdre, 8%

Cinsault, and the rest various authorized varietals) spends time in both small barrel and foudre. The 2007 Châteauneuf du Pape exhibits pure black raspberry and sweet fruit along with a supple texture, medium to full body, and gorgeous purity as well as length. It will be a lovely wine to drink at a surprisingly early age for a Beaurenard. It should evolve for 10-12 years. The beefier, more modern-styled 2007 Chateauneuf du Pape Cuvée Boisrenard, which comes from 60 to 100 years old vines, is meant to represent a symphony of the 13 différent varietals permitted by law in this appellation. Dominated by grenache, it is aged 18 months in small barrels, most of them old. The full-bodied 2007 is extremely elegant (no doubt because of the coolness of the vintage), exhiblting a deep ruby/purple hue in addition to exquisite aromas of graphite, vanilla, blackberries, and blueberries. I have been purchasing this cuvée for many vintages, and with 8-10 years of cellaring, it becomes a classic Provençal and Châteauneuf du Pape offering. The 2007 should evolve for 15 or more years.

The dark ruby/plum-tinged 2006 Châteauneuf du Pape’s tarry, black currant-scented bouquet reveals notions of truffles and meaty/animal-like scents. Medium to full-bodied with good ripeness, an attractive texture, and spicy, heady finish, it can be consumed over the next 7-8 years.

 

       The impressive 2006 Châteauneuf du Pape Boisrenard offers up aromas of black cherries, licorice, tar, earth, and spicy oak in the background. It is full-bodied and dense, with outstanding concentration, sweet but noticeable tannin, and plenty of spice and earth notes. Anticipated maturity : 2010-2024.

The 2007 Côtes du Rhône is a straightforward, pleasant, attractive effort offering loads of fruit, but not much complexity. Readers looking for more earth, chocolate, and berry fruit characteristics should check out the fuller, deeper, slightly more rustic, but also more interesting, personality-filled, dark ruby/purple-tinged 2007 Côtes du Rhône Villages Rasteau. A sleeper of the vintage (and usually one the fine of the finest wines from this appellation) is the 2007 Côtes du Rhône Villages Rasteau Argiles Bleus. This old vine Grenache from the appellation’s famous blue clay soils exhibits an inky/plum/purple color as well as a highly extracted nose of black fruits, earth, vitamins, and chocolate. Deep, fuul-bodled, powerful, and rich, this wine will benefit from 1-2 years of bottle age, and should keep for a minimum of 7-8 years. At the time of writing, Domaine de Beaurenard was in the process of changing importers, having lost nearly 250,000 euros when they were not plaid for the sale of their 2005s.

Repost 0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 09:55

C'est avec grand plaisir que nous vous accueillerons au
Journées Portes Ouvertes

 

Vendredi 5 décembre 2008

de 10h à 21h

Samedi 6 et Dimanche 7 Décembre 2008

de 10h à 18h

Au programme
:
* Visites guidées des chais par la famille Coulon,

* Dégustation des derniers millèsimes mais aussi quelques unes de nos plus anciennes cuvées,

* Paul Coulon dédicacera "l'âme du musée vigneron",

* Offres promotionnelles pour vous remercier de votre visite....

 La 8ème génération sera heureuse de vous accueillir Dimanche.




 

 

 

 

 

 Tél : 04.90.83.71.79. 

 Paul COULON et Fils - Route d’Avignon – 84230 Châteauneuf-du-Pape 

 

Repost 0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 15:49

Nous avons organisé un concours avec nos agents répartis sur la France entière, et c’est notre agent du Nord qui a gagné avec les plus fortes ventes de Côtes-du-Rhône.
Voici une recette (légère !) qui a fait merveille avec notre
Côtes-du-Rhône DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2006 proposé par Mr et Mme Duhaut, La table du boucher à Lille.



FILET MIGNON DE PORC AU MAROILLES

 

Ingrédients :  (Pour 4 personnes)

- 2 filet mignons de porc

 -250g Maroilles

- ½ litre de crème liquide

- 10cl de bière blonde

- beurre, sel, poivre

 

Préparation de l’appareil « Maroilles » :

* Faire réduire ½ litre de crème liquide

* Après cette réduction, ajouter  progressivement 250g de Maroilles coupés en morceaux en mélangeant en continu sur feu doux jusqu’à totale homogénéité.

 

Astuce : Cette préparation peut être faite à l’avance et réfrigérée jusqu’à son utilisation.

 

Préparation du plat :

* Escaloper 2 filets mignons de porc en tronçons de 1.5 cm environ

* Dans une poêle, les faire dorer avec du beurre

* Saler, poivrer

* Les retirer et déglacer la poêle avec 10cl de bière blonde

* Laisser réduire quelques instants à feu vif puis à feu doux ajouter votre préparation fromagère et la délayer jusqu’à obtention d’une sauce lisse et onctueuse

* Y replacer les morceaux de viande et laisser mijoter sans couvrir 10/15 minutes

 

Astuce : Pour profiter pleinement de vos convives, effectuez donc ces étapes quelques heures avant afin de n’avoir qu’à laisser mijoter lorsque vous présenterez les entrées.


" BON APPETIT!! "

Repost 0
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 10:07





91
DOMAINE DE BEAURENARD

Châteauneuf-du-Pape 2006   $56

 

This has a nice brawny undertow of chestnut and grilled beef, with top layers of dark fig, licorice and coffee. Solid flesh surrounds it all, and the finish is long and well-structured. Best from 2009 through 2023. 300 cases imported.—J.M

 

94 DOMAINE DE BEAURENARD

Châteauneuf-du-Pape Boisrenard 2006   $97

 

Gorgeous aromas of warm cocoa, mesquite and fig sauce are fol­lowed by a rich, silky palate that lets dark fruit, graphite, Turkish coffee and bittersweet cocoa run through the lengthy finish. This is not shy about its toast, but it’s well-integrated. Best from 2010 through 2028. From France. 60 cases imported J.M.

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 11:57

 

Le Domaine de Beaurenard sera présent cette année sur 3 salons de vins des vignerons indépendants .

Vous pouvez préparer votre salon online sur le site :
 http://www.vigneron-independant.com/auxsalons/

 

Nous vous invitons a venir y découvrir nos derniers millésimes 2007-2006

(Cuvée Chateauneuf-du-Pape Rouge et Blanc – Côtes du Rhône Village Rasteau Rouge – Vin Doux Naturel Rasteau Rouge - Côtes du Rhône Rouge et Rosé)

à LYON, Halle Tony Garnier du 30 octobre au  3 novembre 2008, Stand D38

à LILLE, Grand Palais du 14 au 17 Novembre 2008, Stand F19

à PARIS, Porte de Versailles du 27 Novembre au 1er Décembre 2008, Stand T35


O
ù vous rencontrerez un des membres de la famille COULON

Frédéric COULON à LYON et PARIS, Daniel COULON (aidé par Isabelle) à LILLE.


Des invitations peuvent vous être envoyées sur simple demande à paul.coulon@beaurenard.fr

Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:36

Le Domaine de Beaurenard va réaliser une expérience unique ! :

Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !

 

Retrouvez le protocole de dégustation expliqué en détail sur la première dégustation : lien

Retrouvez tous les articles sur cette expérience unique : lien

Dégustation du 21/10/2008 (4ème)

Pression 1015,1 hpa ;  t°pièce 21°C ;  t° du vin 18°C

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2006

Couleur

Très belle robe pourpre aux reflets violacés. Belle intensité, couleur quasi-identique à la dégustation de janvier, toujours très jeune. 

Nez

Expressif, beaucoup de fruits avec des notes de myrtille et de framboise, des notes de cassis, tout sur le fruit. Grande finesse, une belle expression, encore beaucoup trop jeune.

Bouche

Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Encore très jeune, il commence à s’ajouter une belle complexité avec du relief en plus
Des pointes de cacao en bouche.

Impression générale

Un vin très fougueux, dans toute sa jeunesse avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse. Encore très sauvage, une belle jeunesse harmonieuse.

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un beau plateau de charcuteries, une côte de bœuf et toute viande rouge.

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2005

Couleur

Robe rouge aux reflets vermillon identique à la dégustation de janvier.

Nez

Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d’épices, caractéristique du cépage grenache. Déjà bien ouvert. Beaucoup de fleurs de la garrigue, toujours très aromatique, inchangé / dégustation de janvier.

Bouche

Déjà bien ouverte  avec cette typicité d’un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d’épices, un peu de figue, du laurier et aussi du cacao, le tout avec une belle puissance et une grande harmonie, de la complexité en plus.

Impression générale

Ce vin est dans une très belle phase d’ouverture sans avoir du tout les premières notes de vieillissement (cuir saveurs d’automne). Belle longueur en bouche. Se rajoute une belle homogénéité ; lègére évolution / à la dégustation de janvier

Accord

Très bien sur du faux-filet, du chevreuil et du magret…
Déjà excellent à boire…se goûte merveilleusement bien,n'a pas pour l'instant connu de phase de fermeture!
Le carafage n'est pas indispensable.

 

 

 

 

Châteauneuf-du-pape "Boisrenard" rouge 2005

Couleur

Robe foncée pourpre aux reflets violacés. Grande intensité colorante, pas de différence/ janvier.

Nez

Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco ; le boisé demeure discret et bien intégré.

Bouche

Structure particulièrement imposante adossée d’une belle complexité avec des notes fines de boisé et beaucoup de fruits (cerise noire) et d’épices. Grande puissance
Grand équilibre entre le bois et le fruit.

Impression générale

De très grandes caudalies, un grand vin d’avenir. Bien trop tôt pour l’ouvrir, vin très jeune, toujours très jeune

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un plat épicé comme un tagine d’agneau ou du sanglier, mais est à l’orée de ce qu’il va donner ; évolue particulièrement lentement ce qui est la caractéristique d’un grand vin et d’un grand millésime.

 

Repost 0