Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 13:35

 

SFGATE09

Article paru sur le site internet de  SFGATE  Home of the San Francisco Chronicle
écrit par Jon Bonné paru le 20 décembre2009


T
he 2007 vintage in France's Chateauneuf-du-Pape has been a magnet for attention, a year when everyone takes notice. It's not just because Robert Parker, perhaps the most powerful Chateauneuf partisan ever, was beyond bullish. Chateauneuf is the new collectible - bold, friendly, approachable - and a ripe vintage means ample hype.
How are they? That comes down to your feelings about Grenache. If you endorse its unapologetically rich berry fruit, these are wines for you. Yet most also bring layers of nuance to the table, perhaps because these examples received more neutral wood, versus the special oak-focused cuvees that seem to be homogenizing Chateauneuf.

These are big, enveloping red wines to suit the holidays, so enjoy them in that spirit


2007 Domaine de Beaurenard Chateauneuf-du-Pape Rouge ($54) This historic estate run by Daniel and Frederic Coulon stands by a quieter style from both barrel and cask aging, with perfumed, juicy raspberry and exotic apricot scents, and edged by mineral and kirsch undertones. It's ready to age for a decade or so, or can be enjoyed without a moment's delay. (Importer: Europvin USA)

bouteille chato07

Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 13:28

CHATEAUNEUF DU PAPE

"Entendre et comprendre le vin"


Un vin ne cesse de parler, il suffit de l'entendre et de le comprendre pour l'apprécier Ce sont les propos cités en préambule par Philippe Dauguet, ingénieur agronome, passionné de vin, couronné par deux titres champion de France de dégustation amateur (Figaro 1982) et (Revue des vins de France 1998), venu ce week end dans les chais du domaine Beaurenard, pour faire découvrir une première expérience en matière de dégustation: le suivi d'un vin au cours du temps par le même dégustateur. Cette expérience unique en France consiste à déguster et suivre trois vins de la proprièté pendant 20 ans, suivant une fréquence de dégustation préalablement établi : 4 fois par an pendant 3 ans, puis 2 fois par an pendant 2 ans, 1 fois par an pendant 2 ans, 1 fois par an pendant 5 ans et ce jusqu'en ...2027.
Une démonstration très appréciée, qui a permis de répondre aux nombreuses questions que se posent souvent les consommateurs: Dois-je ouvrir le vin maintenant? N'est ce pas trop tot ou trop tard? Est -il entrain de se refermer? Quand va t'il s'ouvrir? A quelle température dois je le servir? Parmi les réponses apportées par Philippe Dauguet on retiendra : C'est au cours des trois premières années de sa vie qu'un vin évolue le plus. La température idéale de service d'un blanc est de 12°, celle d'un rouge sera de 18°.



Repost 0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 12:09

Ce matin (3 décembre 09) est paru dans le journal "Vaucluse Matin" un article sur l' expérience unique qui se déroulera au Domaine de BEAURENARD ce week end.




CHATEAUNEUF DU PAPE

Une première en matière de dégustation

C
'est une première en matière de dégustation que propose le domaine de Beaurenard à Châteauneuf du Pape à l'occasion des prochaines portes ouvertes de ses chais, le week end prochain des samedi et dimanche 5 et 6 décembre.

Si aujourd'hui on connaît les verticales, dégustation d'un même vin en débutant par le millésime le plus jeune en remontant au millésime le plus vieux, ou les "horizontales" un millésime issu de vins différents provenant du même domaine ou appellation, le suivi d'un vin au cours du temps par le même dégustateur n'a jamais été réalisé.

Philippe Dauget, ingénieur agronome, passionné de vin, couronné par deux titres de champion de France de dégustation amateur (Figaro 1984 ) et (Revue des vins de France 1998) a débuté cette expérience au domaine Beaurenard il y a deux ans.
 Cela consiste à déguster et suivre trois vins de la proprièté : Chateauneuf du Pape cuvées Beaurenard 2006, Beaurenard 2005, Boisrenard 2005, pendant 20 ans, suivant une fréquence de dégusation préalablement établie ; quatre fois par an pendant trois ans, puis deux fois par an pendant deux ans, une fois par an pendant cinq ans, et ce jusqu'en...2027.
Ces dégustations sont réalisées de manières scientifique : contrôles pression barométrique, températurede la pièce, du vindans le verres, heure de dégu_station.
Elles permettent de répondre aux questions que se pose le consommateur : Dois-je ouvrir le vin maintenant ? Est-il entrain de se refermer? Quand va t-il s'ouvrir?....



Repost 0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 12:37

Journées Portes Ouvertes
"Dégustation pendant 20 ans!!!"

Programme

Vendredi 4 , Samedi 5 et Dimanche 6 décembre 2009 de 10h à 18h

* Visite guidées des chais avec un membre de la famille Coulon
* Dégusation des millésimes 2008 et 2007 (Les Argiles Bleues et Boisrenard) mais aussi de très vieux flacons...
* Buffet de mise en bouche salé - sucré

En plus Samedi 5 et Dimanche 6 Décembre 2009

Mr DAUGET ancien champion de France de dégustation amateur, sera présent pour vous faire découvrir une expérience unique en France qu’il réalise avec le domaine de BEAURENARD.

   Celle-ci consiste à déguster et suivre pendant 20 ans les même vins par le même dégustateur (du jamais vu) pour répondre aux questions que se pose très souvent le consommateur : Dois-je ouvrir le vin maintenant? N’est ce pas trop tôt ou trop tard ? ….

    Cette expérience se réalise scientifiquement (contrôle pression barométrique, température de la pièce , du vin,…) sur 3 vins du domaine :


*Châteauneuf du Pape 2006

*Châteauneuf du Pape 2005

*Boisrenard Châteauneuf du pape 2005


VENEZ VITE DECOUVRIR CETTE EXPERIENCE !!!


Repost 0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 13:02

Le Domaine de Beaurenard va réaliser une expérience unique ! :

Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !

 

Retrouvez le protocole de dégustation expliqué en détail sur la première dégustation : lien

Retrouvez tous les articles sur cette expérience unique : lien

Dégustation du 23/10/2009 (8ème)

Pression 1014,9 hpa ;  t°pièce 21°C ;  t° du vin 18°C

 

 

 

Châteauneuf-du-pape
DOMAINE DE BEAURENARD
rouge 2006

Couleur

Très belle robe pourpre aux reflets violacés-rouge.
Belle intensité, la robe évolue avec des reflets rouges-violacés laissant augurer d’une évolution lente (encore très jeune).

Nez

Expressif, beaucoup de fruits avec des notes de myrtille, de framboise, de cerise noire et de mûre, tout sur le fruit. Grande finesse, une belle expression, acquiert aussi des notes de laurier et de garrigues. Reste encore très jeune, nez très agréable.

Bouche

Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Encore très jeune, il s’ajoute une complexité qui est surtout perceptible après un carafage car la bouche s’est un peu refermée…

Des pointes de cacao en bouche.

Impression générale

Un vin très fougueux, dans toute sa jeunesse avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse. Le nez est toujours très beau, le bouche un peu refermée.

Accord

Un début de fermeture (janvier) puis de réouverture (juillet) puis à nouveau de fermeture en octobre nécessite un carafage obligatoire ; ainsi le vin carafé devient très grand toujours dans sa phase de jeunesse…

 

 

 

Châteauneuf-du-pape
DOMAINE DE BEAURENARD
 rouge 2005

Couleur

Robe rouge aux reflets vermillon, identique à la dégustation de janvier 2008, en 21 mois la robe a très peu évolué. Belle couleur rubis à reflets rouge-orangé.

Nez

Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d’épices, caractéristique du cépage grenache. Nez encore discret mais quelle finesse. Beaucoup de fleurs de la garrigue, toujours aromatique, commence à avoir quelques arômes de vieillissement (cuir…)

Bouche

Bien ouverte  avec cette typicité d’un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d’épices, un peu de figue, du laurier et aussi du cacao, le tout avec une belle puissance et une grande harmonie, très ouverte. Particulièrement agréable

Impression générale

Ce vin est dans une très belle phase d’ouverture et dans toute sa complexité avec les toutes premières notes de vieillissement (cuir, saveurs d’automne). Belle longueur en bouche. Il vaut mieux le laisser venir dans le verre…

Accord

Très bien sur du faux-filet, du chevreuil et du magret…

Déjà excellent à boire…se goûte merveilleusement bien, La bouche est magnifique !

 

 

 

 

Châteauneuf-du-pape "Boisrenard"
DOMAINE DE BEAURENARD
rouge 2005

Couleur

Robe foncée pourpre aux reflets violacés. Grande intensité colorante, toujours pas de différence/ janvier 2008.

Nez

Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco ; le boisé demeure discret et s'intégré de mieux en mieux.Des notes de fruités apparaîssent (mûres) .il est particulièrement élégant.

Bouche

Structure particulièrement imposante adossée d’une belle complexité avec des notes fines de boisé et beaucoup de fruits (cerise noire, mûres) et d’épices. Grande puissance
Grand équilibre entre le bois et le fruit. Encore trés jeune.

Impression générale

De très grandes caudalies, un grand vin d’avenir.

Encore trop tôt pour l’ouvrir, vin toujours très jeune.
On peut essayer en le carafant si l’on aime les vins avec tout leur potentiel et leur jeunesse !

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un plat épicé comme un tagine d’agneau ou du sanglier, mais est à l’orée de ce qu’il va donner ; évolue particulièrement lentement ce qui est la caractéristique d’un grand vin et d’un grand millésime.

Depuis 1 an, belle évolution lente, des notes fruitées s’ajoutent et le boisé s’intègre de mieux en mieux...

 

Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 12:48

Venez déguster les vins de BEAURENARD
avec Le Figaro Club Vin
chez Lavinia à Paris

Dégustation Prestigieuse et Conviviale
Mardi 17 Novembre 2009
à partir de 20h - Buffet dînatoire
chez LAVINIA - 3 boulevard de la Madelaine - 75001 PARIS
Soirée animée par Bernard BURTSHY - Journaliste au Figaro et membre du Grand Jury Européen.


Prix
Membre du Figaro Club Vin : 79€

Pour être membre du Figaro Club Vin :
Inscription gratuite sur le site du Figaro :
www.lefigaro.fr/club-vin

Réservation
Obligatoire par téléphone au 01.57.08.63.17 avant le 5 novembre 2009.
Nombre de places limité
Attention, l'inscription ne sera validée qu'à réception de votre réglement.

Réglement
par chèque à l'odre du Figaro
à envoyer au Figaro Club Vin -14 boulevard Haussmann - 75009 PARIS
ou par carte bancaire en téléphonnant au 01.57.08.63.17.

Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 13:02

Gastronomie en Avignon
Le Bonheur est dans l'assiette


Les virées gourmandes en Provence se suivent et ne se ressemblent pas. Un chapelet de repas de printemps en Avignon a fait oublier une malheureuse expérience marseillaise au cœur de l'hiver (La GéoGraphie n° 2). Il est vrai qu'en Avignon, au joli mois de mai, tous les produits sont gaillards. L'agneau est fondant et juteux, les légumes parés de vert tendre explosent de sève et de saveur, les petits pois rivalisent de fraîcheur avec les asperges et les fèves, les premières fraises et framboises colorent à peine les lèvres, mais murmurent un irrésistible «reviens-y».

Les vins blancs et rouges, souvent puissants et difficiles à apprécier les jours de canicule -lesquels sont nécessaires pour écouler les rosés! -, racontent avec verve les fragrances de la nature provençale et le souvenir de l'été qui les a vus naître. Comme en toute saison et en tout lieu, mais particulièrement au printemps, plus les apprêts culinaires sont simples, plus les émotions sont fortes. Heureusement, il se trouve en cette contrée de vrais chefs et de vrais vignerons humbles et vibrants, amoureux de leur terroir et de leurs hôtes.

À tout seigneur, tout honneur, commençons par les petits pois. Ils déchaînaient la folie à la cour de Louis XlV. Madame de Maintenon composa à leur gloire le plus beau poème gastronomique en prose de la langue française: "L'impatience d'en manger, le plaisir d'en avoir mangé, et la joie d'en manger encore, sont les trois points que nos princes traitent depuis quatre jours ( ... ). C'est une mode, une fureur.» Aujourd'hui, la nébuleuse des Maisons de Baumanière leur consacre tous ses talents lorsque revient le printemps, sous la baguette très sûre de Jean-André Charrial qui magnifie le patrimoine hérité de son grand-père, Raymond Thuilier. À l'Oustau de Baumanière, l'excellent chef d'origine pakistanaise Sylvestre Wahid les cuisine à la perfection: en crème chaude ou froide, à la française pour accompagner des ris de veau finement panés ou, sur demande, au naturel. Sans apprêt, à peine étuvés aussitôt tombés de leur cosse, ils sont, comme écrivait James de Coquet, "d'un vert aussi ardent que s'ils étaient sortis d'un personnage de Véronèse. Du véritable caviar vert». Des haricots verts de cinq centimètres de longueur, des fèves et des cœurs d'artichauts poivrade leur font cortège dans l'émouvante assiette de "légumes de printemps, cuits et crus, d'autres en fins copeaux, condiments tomates/truffes », mais vous pouvez aussi sacrifier à l’oeuf de poule, asperges vertes au fumet de truffe noire en chaud froid ». Et pour suivre, abandonnez-vous à la magie iodée des rougets barbets que l' Oustau réinterprète en permanence, tout comme le canon d'agneau de lait ou la poitrine de pigeonneau.

Évitez à tout prix le vieux village des Baux, triste amas de médiocres mangeries et de boutiquiers qui sont à la Provence ce que Mireille Mathieu est à Édith Piaf. À deux pas du vaisseau amiral qu'est l'Oustau, au sortir du Val d'Enfer, Michel Hulin, le chef de La Cabro d'Or, vous soignera avec les mêmes joyaux du potager de Baumanière, de la Méditerranée et des garrigues d'alentour, et ce à des tarifs nettement plus accessibles.

Les restaurants du vieil Avignon sont moins jubilatoires. Les gargotes attrape-touristes y pullulent. Les tables en vue donnent dans le déstructuré, le chichiteux et les brimborions. On se croirait dans une mise en scène de Jan Fabre au Festival. À oublier. Réfugiez-vous à La Petite Pêche, une minuscule et accueillante adresse du quartier de la Balance: uniquement du frais poisson, bien cuit, sans autre apprêt qu'un filet d'huile d'olive, et à prix très doux. Vous pouvez aussi franchir le Rhône et retrouver la plus récente des Maisons de Baumanière: Le Prieuré à Villeneuve. Jean-André Charrial y a installé au piano un jeune chef qui a pas mal roulé sa toque dans de grandes maisons, Fabien Fage. Retenez bien son nom, car son talent est mûr. Les" Belles asperges du Gard gratinées à la moelle et au parmesan, jaune d’œuf onctueux et vieux jambon ibérique» constituent une belle symphonie qui ne manque pas de nerf. Malgré la longueur abusive du libellé - au moins, vous savez ce que vous mangez! - , la "Pièce de bœuf Siementhal rôtie au poêlon, pressée de pomme de terre de montagne au lard noir de Bigorre, royale de moelle et foie gras grillé, réduction d'une bordelaise au grué de cacao» est un plat de caractère et d'harmonie, tout comme le vraiment délectable" Râble et côte de lapin rôtis avec leurs abattis, mousseline de petits pois et févettes aux oignons nouveaux ». La « Douceur de fraise et croustillant meringué, mousseline ivoire basilic » vous permettra une légère et béate après-dînée. Suivez le sommelier sur les chemins des beaux domaines des rives de riaume ou d'empie et variez vos plaisirs en choisissant des vins au verre: un Cairanne blanc du domaine Alary, un côtes-du-Luberon de chez Ruffinato ou une Costières-de-Nîmes du château Mourgues du Grès.


Il ne serait pas raisonnable de quitter la terre des papes sans rendre un hommage au vignoble de Châteauneuf qu'ils possédaient au Moyen Âge. Pendant longtemps, on y a produit du vin sombre et lourd qui venait soutenir les bordeaux et les. bourgognes de petite naissance. Depuis trois quarts de siècle, l'appellation s'est hissée au sommet, au point que le Clos des Papes a été récemment classé meilleur vin mondial par le magazine américain
Wine Spectator! On ne compte plus les grands domaines qui savent aujourd'hui tirer des cailloux de la Durance de voluptueux rouges et des blancs racés et nerveux qui gagnent à être connus, comme tous les vins blancs secs méditerranéens 1. Un bonheur n'arrive jamais seul: Châteauneuf possède aussi une bonne table, la plus géographique qui soit, puisque Le Verger des Papes est pourvu d'une terrasse d'où l'on aperçoit le Ventoux; la ville d'Avignon et le beau ruban du Rhône qui serpente au milieu des vignes. Et en plus, c'est bon ! Une assiette provençale de légumes confits ou une salade de  pointes d’asperges et de filets de cailles, une côte de taureau de Camargue AOC grillée : voilà de quoi mettre en valeur sans vous ruiner les belles cuvées qui sommeillent dans la cave gallo-roamine du lieu.

 



 Les plus célébres – et à juste titre – sont ceux de la famille Perrin au Château de Beaucastel et du Château Rayas, mais il en est bien d’autres qui méritent l’affectation, comme par exemple les diverses cuvées de la délicieuses famille Coulon au Domaine de Beaurenard . Cette dernière produit également un superbe Rasteau rouge.

Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:50

Le Domaine de Beaurenard sera présent sur 3 salons des vins des vignerons indépendants .

 

 LYON, Halle Tony Garnier du 29 octobre au  2 novembre 2009, Stand E47

à LILLE, Grand Palais du 20 au 23 Novembre 2009, Stand E 27

à PARIS, Porte de Versailles du 26 Novembre au 30 Novembre 2009, Stand M12


Vous pourez rencontrer un des membres de la famille COULON

Frédéric COULON à LYON et PARIS,
Daniel COULON (aidé cette année par notre agent Mr Freddy SCHULZ) à LILLE.

Nous vous invitons a venir y découvrir nos derniers millésimes 2008-2007.
2 de nos cuvées ont déjà été médaillé d'or 
Le Chateauneuf du Pape Blanc 2008  au Concours Général Agricole
et
Le Chateauneuf du Pape Rouge 2008 au Concours d'Orange.

Vous pouvez préparer votre salon sur le site des vignerons indépendants

Et si vous souhaitez venir nous rendre visite,  des invitations peuvent vous être envoyées sur simple demande à
paul.coulon@beaurenard.fr



Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:24

Le DOMAINE DE BEAURENARD sera présent au premier salon L'Epicuvin dans l'Hérault qui se déroulera
le S
amedi 7 et Dimanche 8 novembre 2009
au centre culturel José Janson
à Fabrègues (Hérault)


 Evénement convivial entre professionnels passionés et un public oenophile, exigeant et toujours en recherche de produits authentiques.
Plus de 60 exposants feront déguster des grands vins mais aussi des produits alimentaires authentiques.....

Pour avoir plus d'informations sur cet évenement, Vous pouvez consulter leur site internet "
L'épicuvin".

Repost 0
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 08:30


Ces vieilles vignes sont superbes. Certes, elles produisent des raisins en faible quantité, mais d'une telle qualité ! Elles ont "la sagesse" des anciens !


Les racines très profondes vont puiser toute les ressources nécessaires en profondeur, et se chargent en minéralité. C'est une des raisons qui explique le caractère "terroir" très marqué de cette cuvée.

Certaines d'entre elles sont centenaires, et elles entreront dans la composition du Boisrenard, notre cuvée si recherchée des amateurs de grandes bouteilles.

Une des particularité, est qu'elles sont plantées cépages mêlés. On retrouve la symphonie des 13 cépages directement à la vinification.


Repost 0
Coulon Frédéric - dans Vendanges
commenter cet article