Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 12:57

Au Domaine de Beaurenard, les vendanges 2008 se sont terminés par les parcelles de Rasteau, où il a fallu laisser un peu de temps à la " Montagne" afin qu'elle finisse sa lente maturation du raisin.
Les vendanges se sont étalées sur un mois complet (du 11 septembre au 10 octobre 2008).
Me si la quantité n'est pas au rendez-vous, ( mais on est proche de la moyenne des 10 dernières années).
La qualité est réellement là, notamment sur Chateauneuf du Ppape où nous avons certaines cuves exceptionnelles.


Comme le veut la tradition, cela s'est terminé le samedi 11 octobre, par la paie des vendangeurs, suivi d'une paella géante (préparé par Joachim)  dans la cuverie, ou les vendangeurs (et leur proches famille), le personnel du Domaine. Quelqu'uns des retraités invités étaient présent, cela fait toujours plaisirs de les revoir....


Pour continuer à faire la fête Tony s'est mis au platines, et a su maintenir l'ambiance une bonne partie de la nuit....


Chers vendangeurs, à l'année prochaine,...

Repost 0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 07:59

Après avoir ramassé les raisins des coteaux et banquettes de "Pisan" (au dessus du Musée du Vigneron), nous revoici à Rasteau pour s'attaquer à "la montagne". Situé entre 250 et 300 mètres d'altitude, ce n'est tout de même pas la haute montagne ! C'est la dernière grosse parcelle, 13 hectares d'un seul tenant et entouré de bois, où tous les efforts consentis pour conserver l'écosystème fonctionnent à merveille. Elle est plantée principalement de grenache qui excelle dans ce terroir caillouteux (et enherbé aussi).
Paul COULON, vient tous les jours suivre les vendanges, et remplir la fiche "aspect des vignes le jour de la vendange" qui sera consignée dans le livre annuel qu'il continue de faire, sur tout ce qui se passe au DOMAINE DE BEAURENARD durant toute l'année. Nous en reparlerons plus tard...


Victor, le fils ainé de Daniel (ici sur l'enjambeur) vient de nous rejoindre après 3 mois de stage dans le Cantal, à s'occuper de vaches Salers, pour la production du fromage du même nom. En fait, il est étudiant, ingénieur agronome à Toulouse, et le stage de première année doit se faire hors spécialisation !
Avant de reprendre les cours, il va "s'imprégner" de la façon de travailler au DOMAINE DE BEAURENARD...

Repost 0
Frédéric COULON - dans Vendanges
commenter cet article
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 16:15



Au vu des conditions météo pas facile le début de la saison, beaucoup de pluies en mai-juin et d'une pression trés fortes des maladies (mildiou) la question se posait déjà.
Puis l'été s'est bien passé, avec un bel ensoleillement et avec les bonnes réserves en eau, la vigne n'a pas souffert de sécheresse, et le cycle végétatif poursuit son cours normalement. Nous nous retrouvons avant vendange avec un superbe potentiel qualitatif.
Comme quoi, même en production biologique, on peut avoir de très bons résultats dans les années difficiles pour la culture de la vigne.

Au début des vendanges, l'orage violent du jeudi 11 septembre 08
(avec de la grêle sur une partie de l'appellation)
semblait compromettre la production de cette top cuvée produite seulement dans les millésimes qui le mérite.

Mais aujourd'hui, avec la patience et avec le beau temps que l'on a finalement eu pendant les vendanges et la superbe qualité des raisins cueillis, on se pose à nouveau la question :
Boisrenard ou pas Boisrenard cette année ?

Voici quelques photos pour essayer de vous montrer belle qualité de ces vieilles vignes, et des raisins qui en sont issus.


Je pense que la reponse définitive viendra à l'issu des vinification et de l'élevage des vins ...
Daniel, Frédéric et Paul COULON n'ont pas fini de se poser des questions ... 
à suivre...

Repost 0
Frédéric COULON - dans Vendanges
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 08:20

A Rasteau, les argiles bleues se retrouvent souvent en sous-sol. Avec les mouvements de terrains voici quelques centaines de milliers d'années, sur certaines parcelles, la vigne pousse directement sur ce type de sol. Il est généralement recouvert superficiellement d'un peu de terre et de galets, et enherbé au DOMAINE DE BEAURENARD afin d'éviter l'érosion, et favoriser la bio-diversité des espèces végétales et animales (en savoir plus sur notre site )...

Résultat : la vigne pousse moins, produit de petites grappes, des rendements plus faibles voisins de 25 hl/Ha. Ce terroir particulier donne encore plus de profondeur et de minéralité aux vins qui en sont issus, "les Argiles Bleues".
Cep de vignes avec une récolte très équilibre, et des grappes aérées et mures à point... Beaux vins en perspective ...
Repost 0
Frédéric COULON - dans Vendanges
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 15:17


Ce superbe terroir de Rsteau tout en banquettes et en coteaux donne une bonne exposition au soleil et un bon murissement des raisins.

Grenache et Syrah sont les principaux cépages qui donne un vin de garde fruité, intensément coloré, aux arômes de fruits rouges...

Le matin, le temps est assez frais, mais plus tard dans la matinée grâce à notre soleil, les températures augmentent et devient plus agréables...


Repost 0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 14:57

Au petit matin, les deux équipes se retrouvent ensemble pour rammasser les blancs d'une des plus vieilles parcelles (environ 80 ans) lieu dit "Cabrière".
Cette vieille vigne est complantée, c'est à dire plantée cépages mêlés. On y retrouve les 13 cépages de l'appelation, aussi bien blanc que rouge, et tous mélangés,...
C'est comme cela que ça se faisait autrefois.


Aujourd'hui nous ne ramassons que les blancs et reviendront dans quelques jours pour les rouges.

Ces blancs sont séparés, vinifiés soigneusement en fût de chêne (dont une partie de fûts neufs) et sont en majorité destinés à produire le Boisrenard blancs notre cuvée de prestige en blanc aussi.



Repost 0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 11:31

Un des cépages qui entre dans la composition de notre Chateauneuf blanc en lui amenant beaucoup de finesse.
Retrouvez les caractéristiques de chaque cépages sur notre site avec la "Symphonie des 13 cépages"



Regardez comme elles sont dorées, donc vraiment mures à point. Elles améneront les aromes floraux, de la minéralité, et une bonne fraîcheur.


Fin de journée... le soleil et la chaleur sont bien revenu au rendez-vous....

Repost 0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 05:56

Le Domaine de Beaurenard va réaliser une expérience unique ! :

Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !

 

Retrouvez le protocole de dégustation expliqué en détail sur la première dégustation : lien

Retrouvez tous les articles sur cette expérience unique : lien

Dégustation du 20/07/2008 (3ème)

Pression 1015,1 hpa ;  t°pièce 23°C ;  t° du vin 18°C

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2006

Couleur

Très belle robe pourpre aux reflets violacés. Belle intensité, couleur identique à la dégustation de janvier.

Nez

Expressif, beaucoup de fruits avec des notes de myrtille et de framboise, des notes de cassis, tout sur le fruit. Grande finesse, une belle expression.

Bouche

Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Encore très jeune, il commence à s’ajouter une belle complexité
Des pointes de cacao en bouche.

Impression générale

Un vin très fougueux, dans toute sa jeunesse avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse. Encore très sauvage, une belle jeunesse harmonieuse.

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un beau plateau de charcuteries, une côte de bœuf et toute viande rouge.

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2005

Couleur

Robe rouge aux reflets vermillon identique à la dégustation de janvier.

Nez

Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d’épices, caractéristique du cépage grenache. Déjà bien ouvert. Beaucoup de fleurs de la garrigue, toujours très aromatique, inchangé / dégustation de janvier.

Bouche

Déjà bien ouverte  avec cette typicité d’un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d’épices, un peu de figue aussi du cacao, le tout avec une belle puissance et une grande harmonie.

Impression générale

Ce vin est dans une très belle phase d’ouverture sans avoir du tout les premières notes de vieillissement (cuir saveurs d’automne). Belle longueur en bouche. Se rajoute une belle homogénéité ; identique à la dégustation de janvier

Accord

Très bien sur du faux-filet, du chevreuil et du magret…
Déjà excellent à boire…se goûte merveilleusement actuellement 

 

 

 

Châteauneuf-du-pape "Boisrenard" rouge 2005

Couleur

Robe foncée pourpre aux reflets violacés. Grande intensité colorante, pas de différence/ janvier.

Nez

Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco ; le boisé demeure discret et bien intégré.

Bouche

Structure particulièrement imposante adossée d’une belle complexité avec des notes fines de boisé et beaucoup de fruits (cerise noire) et d’épices. Grande puissance
Grand équilibre entre le bois et le fruit.

Impression générale

De très grandes caudalies, un grand vin d’avenir. Bien trop tôt pour l’ouvrir, vin très jeune, toujours très jeune

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un plat épicé comme un tagine d’agneau ou du sanglier, mais est à l’orée de ce qu’il va donner ; évolue particulièrement lentement ce qui est la caractéristique d’un grand vin et d’un grand millésime.

 

Repost 0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 16:18
Au DOMAINE DE BEAURENARD, les vendanges autour du pittoresque village de Chateauneuf-du-Pape se poursuivent.

La majeure partie des syrah sont maintenant ramassées. Nous allons laisser un peu de temps aux autres cépages. Rendez-vous à lundi...
Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 08:24

Journée entièrement consacré au ramassage des Syrah.


Les deux équipes vendangent dans différents secteurs de l'appellation Chateauneuf-du-Pape des Syrah au point de maturité optimal.


Les concentrations en composé phénoliques (tanins et anthocyanes) sont très bonnes. En cave, le jus qui coule de l'erafloir est déjà trés coloré... c'est bon signe...

 

Repost 0