Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 15:44

Le DOMAINE DE BEAURENARD va réaliser une expérience unique ! :

Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !

 

Aujourd’hui, on connaît les verticales (même vin d’années différentes) ou les horizontales (vins différents de la même année), mais le suivi du même vin au cours du temps par le même dégustateur n’a jamais été réalisé ! Cela est souvent une question que se pose le consommateur : Dois-je ouvrir le vin maintenant ? N’est-ce pas trop tôt, n’est ce pas trop tard ? Est-il en train de se refermer ? Quand va-t-il se rouvrir ?

Cette expérience unique va être réalisée scientifiquement  va être réalisée sur 3 vins du DOMAINE DE BEAURENARD, Paul COULON et Fils à Chateauneuf-du-Pape :

 

Quels vins ?

Le Châteauneuf rouge 2006 ( encore très jeune)

Le Châteauneuf rouge 2005 ( déjà ouvert)

Le Boisrenard rouge 2005 cuvée spéciale (et encore très jeune)

Qui ?

Ce sera le même dégustateur, un amateur averti, puisqu’il a été 1er dégustateur amateur de France au concours du journal Le Figaro en 1982 qu’il a réitéré en Championnat par Equipe au concours de la revue du Vin de France en 1998. Il est consommateur comme vous ou moi et passionné. Il s’appelle Philippe Dauguet.

 

 

Comment?

Ces dégustations commentées vont l’être de manière scientifique :

La pression barométrique sera entre 1015 et 1020 mb

La température de la pièce entre 19 et 22°C

La température du vin dans le verre à 18°C

Le verre sera la série Authentis de Spiegelau (série 440101)

L’heure de la dégustation sera 11h ou 19 heures

Le même vin sera suivi pendant 20 ans.

La conservation des vins sera faite dans une cave à vins : hygrométrie constante de 75 % et température de conservation oscillant entre 10°C l’hiver et 14°C l’été ( donc cave idéale).

Quand ?

 

Au début, quatre fois par an pendant trois ans pour le 2006, puis 2 fois pendant les deux ans suivants et 1 fois par an jusqu’en 2018, suivra une fois tous les deux puis 3 ans jusqu’en 2027, l’évolution étant de plus en plus lente, soit 26 fois en 20 ans.

Toute l’historique depuis janvier 2008 jusqu’à 2027 sera générée sur ce blog.

Aujourd’hui j’ai l’honneur et le grand plaisir de vous présenter les résultats de cette première dégustation. Tous ces vins sont encore disponibles au Domaine.

Volontairement, les vins ne seront pas carafés pour leur permettre d’être goûtés bruts d’une part et pour suivre leur évolution dans le verre d’autre part.



 Dégustation du 17/01/2008

Pression 1017,5 hpa ;  t°pièce 19°C ;  t° du vin 18°C

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2006

Couleur

Très belle robe pourpre aux reflets violacés. Belle intensité

Nez

Expressif, beaucoup de fruits avec des notes de myrtille et de framboise. Grande finesse.

Bouche

Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Des pointes de cacao en bouche.

Impression générale

Un vin très fougueux, dans toute sa jeunesse avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse.

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un beau plateau de charcuteries ou une côte de bœuf

 

 

 

Châteauneuf-du-pape DOMAINE DE BEAURENARD rouge 2005

Couleur

Robe rouge aux reflets vermillon

Nez

Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d'épices, caractéristique du cépage grenache. Déjà bien ouvert. Beaucoup de fleurs de la garrigue

Bouche

Déjà bien ouverte  avec cette typicité d'un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d'épices, un peu de figue, le tout avec une belle puissance..

Impression générale

Ce vin est dans une très belle phase d'ouverture sans avoir du tout les premières notes de vieillissement (cuir saveurs d'automne). Belle longueur en bouche

Accord

Très bien sur du faux-filet ou même du chevreuil...

 

 

 

Châteauneuf-du-pape « Boisrenard » rouge 2005

Couleur

Robe foncée pourpre aux reflets violacés. Grande intensité colorante.

Nez

Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco

Bouche

Structure particulièrement imposante adossée d'une belle complexité avec des notes fines de boisé, beaucoup de fruits (cerise noire) et d'épices. Grand équilibre entre le bois et le fruit

Impression générale

De très grandes caudalies, un grand vin d'avenir. Bien trop tôt pour l'ouvrir, vin très jeune

Accord

Carafage obligatoire, ira bien sur un plat épicé comme un tagine d'agneau ou du sanglier, mais est à l'orée de ce qu'il va donner

 


 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frederic COULON 09/02/2010 20:33


Tout à fait ! Philippe est prévenu qu'il faut qu'il soit en bonne santé pendant au moins 20 ans ... et il est d'accord !!!


Vindic 09/02/2010 15:29


Je propose l'expression de "dégustation verticalo-suivie" pour cette expérience intéressante ! Mais M. Dauguet devra s'il vous plaît bien surveiller sa santé : 20 ans c'est long... ;-)