Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 14:55

Le retour du cheval de labour

Olivier Pichaud, 36 ans, n’utilise jamais de tracteur pour labourer les 6 domaines viticoles dont il s’occupe. Cet ancien responsable du laboratoire d’analyse agroalimentaire de l’école agrobiologie de Beaujeu effectue tous ses travaux de viticulture avec son cheval « joyeux ». « J’interviens pour les différents travaux du sol (labour intégral, décavaillonnage, binage) soit en plaine soit en coteaux soit sur des banquettes ou des terrasses qui sont très pentues, là où le tracteur ne passe pas ». Ce "mordu" de chevaux estime que le labour effectué par un cheval ne tasse pas la terre « car la traction est plus horizontale que verticale, c’est donc beaucoup plus doux ». De plus, le sol n’est pas retourné trop profondément, ce qui permet de ne pas avoir de vibrations mais surtout de travailler lentement « car on sait que la compaction est directement induite par la vitesse d’avancement des outils ». Toutes ces attentions permettent ainsi aux micro-organismes de nourrir directement la vigne « afin de redonner un véritable sens en terme de typicité et de terroir ».

Joyeux travail ici autour des racinés (porte greffe) que nous avons planté en début d'année : décavaillonage.

Ce travail est peaufiné à la main avec une houe...

Repost 0
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 13:05

Le vignoble s'habille de vert tendre...

C'est la sortie des premières feuilles qui donnent des reflets magnifiques à tout le paysage.

Repost 0
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 06:21

Stade phénologique C "Pointe verte"

Le beau temps étant de la partie, les bourgeons évoluent, grossissent et ainsi les pointes vertes apparaissent. Les premières feuilles ne tarderont pas s'épanouir...

Repost 0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 15:50

C'est le stade phénologique B "Bourgeon dans le coton.

Selon le vieux proverbe « en avril ne te découvre pas d’un fil »…

les bourgeons prennent leur temps pour sortir du coton !

Repost 0
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 15:23

La montée de la sève ! C’est une image. Après une période d’hiver ou la circulation de la sève était au ralenti à cause de la température et de l’absence de feuilles, elle reprend à l’arrivée du printemps.

C’est la vie qui recommence, un nouveau cycle qui démarre…

 

Repost 0
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 14:46

Voici quelques photos de la plantation d’une nouvelle parcelle.

L’écartement a été prévu étroit et serré et donc sera travaillée au cheval. Celle ci sera greffée sur place à l’ancienne (en fente). Il vous faudra attendre l’année prochaine pour voir les photos de ce travail de maître. Pour l’instant il nous faut arroser les racinés qui ont espéré une belle pluie tout week end et n’ont vu que trois gouttes tomber.

Mon beau frère entretenant un certain mystère autour de cette parcelle il semblerait qu’il faille la garder à l’œil et être patient afin d'en percer le secret…

Repost 0
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 16:41

Confusion sexuelle

 

Daniel réuni demain une vingtaine de producteurs de Châteauneuf qui ont des parcelles voisines des nôtres, afin de créer un nouvel îlot de confusion sexuelle (confusion = pas de traitement chimique).

En effet il faut une surface suffisamment importante pour que l'effet de cette lutte biologique soit efficace.

Les capsules installées sur les souches diffusent des phéromones femelles. Ainsi les papillons mâles ne trouvent plus les femelles, et ne peuvent donc pas s'accoupler. Il n'y a pas d'oeufs et donc pas de vers et ce qui nous importe avant tout pas de pourriture.

Si cette réunion s'avère fructueuse (ce qui semble bien engagé) l'îlot représentera une superficie de 50 hectares.

 

 

 

 

La surface des vignes ainsi protégées (lutte raisonnée) au Domaine de Beaurenard passera de 61% à 88%.

Repost 0
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 09:40

La dizaine de centimètres de neige tombée le dernier week-end de janvier n’aura finalement eu que des effets bénéfiques pour le vignoble castelpapal au sortir d’une année marquée par une extrême sécheresse. Quand au début d’année hydrologique, la pluviométrie efficace n’a pas dépassé 30% de la valeur moyenne établie sur 50 ans.

Repost 0
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 15:25

Puis arrive la neige...

C'est le repos hivernal

 

Repost 0
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 16:25

Bravant le froid, l'équipe du domaine s'attelle à la taille de la vigne.

 

C'est une taille en gobelet, permettant au soleil de pénétrer le coeur de la plante ce qui donne une parfaite maturité du raisin, ainsi qu'un très bon état sanitaire.

Les sarments sont coupés au deuxième œil afin de maîtriser au mieux les rendements, et on ne laisse que 4 ou 5 bras par souche.

 

 

 

 

 

 

Repost 0