Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 16:08

Article paru dans le journal " La Marseillaise" Jeudi 20 Janvier 2011

 

Rasteau.  Placé au coeur d'un magnifique terroir, de galets roulés et d'argiles bleue, le village domine un vignoble voué majoritairement aux grenaches.

 

 

DEUX CRUS POUR UN SEUL VILLAGE

 

Cela pourrait paraître étonnant que l'on parle aujourd'hui de l'accession au "Cru" de Rasteau! Dans l'esprit de chacun en effet, le titre Rasteau a déjà une belle notoriété qui attache aux grands noms des côtes du rhône. Il faut savoir en outre que pour une autre de ses productions, le Vin Doux Naturel, Rasteau, a déjà été classifié cru en 1944.

 

Depuis le 24 novembre 2010, le "Rasteau" rouge tient enfin la consécration attendue".  Une reconnaissance qui ne vient que confirmer la richesse de notre terroir et récompenser plusieurs décennies de dur labeur", précise le Président Daniel Ferran.

Ce nouveau cru est donc le 16e des Côtes du Rhône. Il vient prendre tardivement la place qui semble être la sienne depuis toujours aux côtés des huit crus septentrionnaux* et des sept méridionaux**.

Au joli village perché de Rasteau, on sait concocter depuis bien longtemps d'agréables rouges aux élégantes robes sombres, au bouquets de fruits rouges bien mûrs et à la bouche généreuse, chaleureuse et particulièrement savoureuse.

A partir du millèsime 2010 (et 2009 sous certaines conditions) les vins rouges de Rasteau n'arboreront plus le nom de leur village comme référence.

Une restructuration du terroir a été délimitée par L'INAO et désormais seulement 1050 ha sont reconnus.

L'obligation de ne pas dépasser une production de 38hl/ha était déjà largement suivie. " De fait la plupart du temps la production est en réalité de 35hl/ha", confirme le vice président Robert Charavin. Comme les frères ainés Châteauneuf du Pape et Gigondas! " Le prix de la bouteille devrait rester stable",  affirme Jean Claude Paolucci, président de la cave Ortas " Nous pensons seulement qu'il pourrait y avoir plus de facilité à la vente".

Avec ses 38 caves particulières et la haute tenue de la cave coopérative, Rasteau est armé pour relever tous les défis. Nous lui souhaitons les plus belles réussites.

 

*Côte Rôtie, Condrieu, Château Grillet, St Joseph, Cornas, St Péray, Hermitage, Crozes Hermitage.

 

** Châteauneuf du pape, Gigondas, Lirac, Tavel, Vacqueras, Beaumes de Venise et Vinsobres.

 

 

NOTES DE DEGUSTATION

 

J'ai depuis longtemps un faible pour ces vins aux arômes de garrigue et de petits fruits rouges et noirs. Il convient de traverser le village et de se rendre à pied dans les vignes toutes proches pour couvrir et s'étonner de ces sols squelettiques ou croient de vieilles souches aux rendements serrés. Les vins qui en sont issus ont la particularité de mêler avec bonheur puissance et finesse.

Lundi dernier les vignerons de Rasteau présentaient leur millèsime 2010. Un peu tôt bien sûr pour découvrir toutes les richesses encore en devenir, le plus souvent la fermentation malolactique ne s'est pas encore produite et pourtant... quel plaisir que ce millèsime! Quel charme et quel avenir avec cette puissance ensoleillée et ces tannins souples et ronds. Il sera mis en bouteille et vendu en 2012. Il sera superbe en 2013/2015 au prix accessible de 7 à 14 euros.

 

Parmi eux:  Ceux du Domaine Elodie Balme, une invité chaleureuse soulignée d'un plaisir suave et courtois de fruits noirs - Le Domaine de la Collière ou Georges Perrot persiste à concocter des vins tout en finesses. Comment ne pas remarquer ceux de Frédéric  Roméro du Domaine de la Soumade à la bouche élégante et dense à la  fois et ceux de Daniel Coulon du Domaine de Beaurenard dont le travail sur argile bleue donne des vins étonnants dotés de si beaux tanins -  Puis ceux encore du Domaine des Escaravailles, des Coteaux des Travers, du Grand Nicolet, des Grands Bois, du Domaine Martin, Girardière, Verquière, de la Cvae Ortas ou de Didier Charavin, tour à tour, élégants, crémeux, fruités et épicés n'ajoutant que du bonheur au bonheur!

 

PIERRE GALAUD

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires