Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Page d'accueil

Recherche

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 08:30
Le Domaine de Beaurenard va réaliser une expérience unique ! :
Goûter et suivre le même vin pendant 20 ans !
 
Retrouvez le protocole de dégustation expliqué en détail sur la première dégustation : lien
 
Visionnez la dégustation des Châteauneuf-du-Pape Rouge 2005 et 2006 faite par Philippe DAUGUET
le 25 Octobre 2012 
   
 

 


Dégustation du 25/10/2012(15ème)
Pression 1020,0 hpa ;  t°pièce 21°C ;  t° du vin 18°C
 
Dégustation du 25/10/2012                                                  
Châteauneuf du pape,
Domaine de Beaurenard
rouge 2006
Pression 1014hpa ;  t°pièce 21°C ;  t° du vin 18°C
Couleur
Très belle robe pourpre aux reflets rouge encore jeune.                Belle intensité, la robe évolue avec des reflets rouges laissant augurer d’une évolution particulièrement lente (belle évolution)
Nez
Expressif, beaucoup de fruits avec des notes  de cerise noire, de mûre, de prune, évolue sur de très belles notes fumées. Grande finesse, une belle expression, acquiert aussi des notes de laurier et de garrigues. Belle évolution depuis ce printemps mais encore jeune. Semble très accessible.
Bouche
Très soyeuse, ornée de velours, belle onctuosité mais aussi grande ossature. Il s’ajoute une complexité qui devient perceptible même sans carafage, le vin se présente particulièrement bien, la bouche est sur le fruit avec une grande structure adossée d’une belle polyvalence…vin très concentré, après s'être ouvert ce printemps , semble un peu de refermer...
Impression générale
Un vin nettement moins fougueux, il s’est assagi mais reste jeune avec toute la belle chaleur de Châteauneuf du Pape soulignée par beaucoup de finesse. Le vin se présente bien avec cette très belle typicité de Châteauneuf. Grande complexité !
Accord
Un début de fermeture (janvier 2009) puis de réouverture (juillet 2009) puis à nouveau de fermeture en octobre 2009 et encore en janvier 2010 nécessitait un carafage obligatoire, depuis s’est produit une très belle ouverture avec une évolution superbe vers un Châteauneuf plus accompli (cet automne 2011 et ce printemps 2012) puis à nouveau dans une phase nécessitant absolument le carafage... cet automne 2012.
 
 
Dégustation du 25/10/2012
Châteauneuf du pape
Domaine de Beaurenard
rouge 2005
Pression 1014 hpa ;  t°pièce 21°C ;  t° du vin 18°C
Couleur
Robe rouge aux reflets vermillon, identique à la dégustation de janvier 2008, en 44 mois la robe a très peu évolué. Belle couleur rubis à reflets rouge-orangé. Grande limpidité
Nez
Belle expression typée de Châteauneuf avec beaucoup d’épices, caractéristique du cépage grenache. Nez ouvert avec beaucoup de finesse. Beaucoup de fleurs de la garrigue avec des épices, et des notes de pruneaux, aromatique, les arômes de vieillissement (cuir…) sont encore très discrets, mais deviennent présents, belle harmonie…évolution stable
Bouche
Bien ouverte  avec cette typicité d’un beau Châteauneuf. Bien arrondie avec beaucoup d’épices, un peu de figue sèche, beaucoup de laurier et aussi du cacao, le tout avec une belle harmonie, Après s'être refermé en 2011, il se ré-ouvre et  il est en pleine maturité cet automne 2012.
Impression générale
Ce vin reste avec une belle complexité et les premières notes de vieillissement (cuir, saveurs d’automne). Belle longueur en bouche. Il vaut mieux le laisser venir dans le verre…
Accord
Très bien sur du faux-filet, du chevreuil et du magret…
Déjà excellent à boire…se goûte merveilleusement bien, il est d'une finesse.
 
Dégustation du 30/04/2012
Châteauneuf du pape,
Boisrenard
Domaine de Beaurenard
rouge 2005
Pression 1013 hpa ;  t°pièce 20°C ;  t° du vin 18°C
Couleur
Robe foncée pourpre aux reflets rouge. Grande intensité colorante, légère évolution/ janvier 2008 depuis avril 2012
Nez
Fruits noirs  avec des notes boisées très fines et des touches de noix de coco ; le boisé demeure discret et s’intègre de plus en plus. Des notes fruitées apparaissent (mûres). Il est particulièrement élégant..
Bouche
Structure particulièrement imposante adossée d’une belle complexité avec des notes fines de boisé et beaucoup de fruits (cerise noire, mûre) et d’épices. Grande puissance qui ressort encore plus
Grand équilibre entre le bois et le fruit. Commence à s’ouvrir maintenant (évolution lente)
Impression générale
De très grandes caudalies, un grand vin d’avenir.
L’on peut commencer à l’ouvrir avec un carafage mais l’on peut aussi le faire évoluer dans le verre
Son évolution devient très intéressante !
Accord
Ira bien sur un plat épicé comme un tagine d’agneau ou du sanglier, mais est à l’orée de ce qu’il va donner ; évolue particulièrement lentement ce qui est la caractéristique d’un grand vin et d’un grand millésime.
Depuis 2 ans et demi , belle évolution très lente, des notes fruitées s’ajoutent et le boisé s’intègre de mieux en mieux...le vin continue à s’ouvrir de manière très régulière (pas de phase de fermeture), la complexité vient doucement…plus de 6 ans et pourtant toujours dans sa jeunesse…
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires